4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 00:00

   58888_5.jpg

 

 ......O Jésus, Haut, puissant, et doux Seigneur !!!

 

 

  Bonjour, petit frère,

 

 

Il ne faisait que passer...

 

Il ne faisait que passer... sur le chemin de la vie,

 Il ne faisait que passer,

Il ne faisait que dire l' Amour,

Message splendide donné au monde, 

Message d' amour éperdu pour les hommes

 qui ne l' entendirent pas...   

  

Alors, à force de ne pas être écouté,

Il partit un jour,

 Harassé, et désappointé par ce monde

qui s' absentait en désuétude... 

Il partit sans un regard en arrière,

 sans se retourner...

Il partit sans cueillir une fleur, 

Il partit sans tendre la main,

Il partit sans rien emporter, et pourtant....

 

Il avait essayé, recommencé sa vie ailleurs,

" Il avait tenté le coup ", comme l' on dit parfois

" par maintes fois, remis son ouvrage

sur le métier...."

mais voilà.... 

Il s' était pourtant promis qu' un matin nouveau

le saluerait,

qu' un chant d' oiseau l' accompagnerait...

qu' une aurore naissante colorerait son coeur

D' un orangé flamboyant, qu' un incendie se déclarerait là...

 

mais.... rien...

 

plus rien n' avait allumé son âme au coeur de ce monde...

 

  Oui, il avouait..il avait songé qu' un jour,

sa vie s' habillerait de lumière, de feux de la rampe,

qu' il serait devenu célèbre....

 

  Emmenant sa peine et sa misère, il partit....

Il parcourait les montagnes, les vallées,

 les villes et les bourgs, dormant au pied des sapins,

lorsqu' aucun refuge ne se présentait devant lui...

 

Il voguait sur les mers, sur  les océans, 

dormait dans la soute d' une embarcation quelconque, 

ou lorsqu' il se trouvait embauché, sur le pont d' un paquebot 

en partance vers des terres lointaines...

Il travaillait de ses mains, durement, souvent...

Il traversa les tropiques et les pôles, 

Il s' immergea parfois, ou s' ensabla là encore,

peu importe le chemin de demain, pour celui d' hier,

Pas à pas, il avançait sous le ciel étoilé...

Il lui arrivait de coucher à la belle étoile, prés d' un ruisseau,

où un saule pleureur lui murmurait le souffle du vent...

  5saq5q5o

  

   Sous le ciel, les étoiles,

Sous le ciel, le soleil...

Les étoiles......

Pas un nuage à la voûte des Cieux,

Il voulut les compter...

Merveilles des cieux, qui pour lui seulement

se donnaient à contempler...  là... 

 

 

Une, deux, trois, mille, dix milles, cent milles, 

Elles étaient impossible à dénombrer...

 

Il continuait de compter les étoiles,,

lorsque l' une d' entre elles,

 scintilla plus que toutes...

Il ne comprit pas cette clarté qui, soudain, l' enveloppa...

Se levant, il demeura là,

à en admirer la luminosité splendide...

Luminescence ravissante, qui lui réjouissait le coeur et l' âme...

 

 Se devait-il de croire à un mirage ???

Il était là, dubitatif, face à cette lumière

qui l' habitait de plus en plus......

 

Il se sentit bondir de joie, tressaillir d' allégresse,

 sans comprendre rééllement pourquoi...

Il se vit commettre un pas,

puis un deuxième, un autre, puis un autre encore, 

 et ainsi de suite...

Son pas se faisant plus rapide, il se croyait pousser des ailes...

Il pleurait d' un bonheur nouveau et irréél, 

 sans comprendre le pourquoi du comment...

 Pourtant, il ignorait où le conduisait ses pas... 

 

  Il partit, peu importe, 

l' Etoile le guidait et éclairait sa route,  

Il traversa des ponts, des contrées lointaines..

Son pas se faisant plus ferme, 

Il exprimait un bonheur joyeux,

Et il devinait, en son coeur, une présence indicible,

Il ne comptait ni son temps, ni sa fatigue..

Il allait, voilà  tout...

 

Savait-il le secret de l' Etoile ???

Le devinait-il ??? 

Entrait-il dans le silence qu' un autre,  plus grand encore,

 l' envahissait... 

Il ignorait s' il avançait, ou reculait,

dans les temps anciens ou nouveaux...

  

Rien, en ce monde, ne l' attirait... 

Il guettait l' aurore, 

parlait-il à cette Etoile ???

Nul ne le savait.... et nul ne le sut, jamais ..... 

Il se remettait en route.. 

Et il veillait simplement...

 

Une chose seule l' inquiétait.....

 

 ....C' était de manquer le  scintillement particulier 

de son Etoile... 

 

  Il avait trouvé en elle une alliée, une amie,

une compagne, une soeur fidèle qui le comprenait,

avec qui il partageait toutes choses...

Soeur fidèle et discrète, 

Prés d' elle, il fit du chemin...

 

  Du nord au sud, d' est en ouest,

de l' Orient en Occident, et vice-versa 

Il oublia ainsi sa solitude, sa lassitude, sa fatigue,

Il avait quelqu' un à aimer, et il était aimé...

  Il suivait son Etoile, d' instinct....

Elle le conduisit chaque jour vers un horizon nouveau...

 

Un soir pourtant, il s'arrêta...

 Au coeur d' une plaine d' un pays, à lui inconnu...

 

Pourtant....

 

Quelque chose l' intriguait...

 

La luminosité de l' Etoile !!!

Elle brillait d' un éclat nouveau...

 Dans un ciel resplendissant de lumière...  

  5saq5q5o

 

Il trouva refuge, alors que la nuit était glaciale,

 dans une pauvre étable.

 

Il découvrit là une famille qui s' abritait,

et qui l' accueillit d' un sourire bienheureux... 

A leurs pieds, un Tout Petit venait de naître...

 

  Il se souvint alors de cette parole de Dieu,

 qu' il avait entendu, il ne savait plus où... 

 

"  Que des ténèbres resplendisse la Lumière"  

 

A ces mots, en lui, l' Etable s' illumina...

L' Amour embrasa son coeur,

et enivra son esprit tout entier... 

Devant cet Enfant nouveau-né.... 

 

  Et là, il se sentit tout humble

devant le mystère de la naissance d' un Tout-petit... 

 

Au jardin de son coeur,  

L' Enfant nouveau-né offrit un lys... 

Au jardin de son coeur

Un parfum d' espérance  le subjugua,

 Et ceigna son âme... 

 

Parfum d' amour pour ce tout petit mendiant 

restant contemplatif devant tant de merveilles...

Parce que, devant le sourire de ce Tout Petit Enfant,

il devenait beauté céleste en toute humilité...

 

  Voici le miracle en somme,

C' est que lorsque le conte est vrai,

La porte s' entrouvre sur l' Amour caché, 

Amour d' un Enfant Dieu qui étonne,

Sur le champ du coeur de l' homme,

 

Voici le miracle en somme,

C' est que lorsque la chanson est belle, 

Elle adoucit l' Amour blessé,

Amour d' un Enfant révélé au monde

Dans une  pauvre étable,

Sur la plaine de Judée.....

 

 

C' est que Dieu étonne

Lorsqu' Il anime une âme d' amour pur...

Celle-ci ne peut qu' aimer d' AMOUR VERITABLE

 

 

  ...Déo Gratias... !!!

 

 

N' est-ce pas, petit frère ????  

  

  

   Marie-do

 

 

----------------------




En Jésus tout amour,

Affective douceur de ce conte,
Il n’ y a qu’ à écouter

et se laisser bercer en allant vers la crèche.

L’ intelligence humaine nous conduit

dans le domaine de l’ imaginaire.

L’ Intelligence des Ecritures conduit l’ âme

dans les tréfonds de Dieu !
Là où tout est  Amour !
Alors, laissons-nous conduire vers Celui

 que nous aimons par-dessus tout,

peut-être à partit d’un conte,

sachant que tout débouche

sur Jésus puisqu’Il est notre seule raison de vivre

 en notre seule patrie.


Daniel en Jésus Eucharistie

 

 

 

 

  09ec6675

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

      

 

 

 

 

 

  

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

 

  

 

 

 

 

 

 

 

   

Partager cet article

Repost 0
Daniel et Marie-do marie-do
commenter cet article

commentaires

Katheryn 04/12/2011 10:09

Merci à vous deux, Daniel, dom !!!
là, c'est sublime !!!

je comprends pourquoi Jacques répéte qu' il vous préfère dehors !!!

Staszu, tu as raison !!
ne dison rien et laissons-nous emporter sur cette plaine de Béth léem qui est l'annonce de la plus belle espérance du monde !!!

Je reprendrias ces contes, et tes oraisons, Daniel, pour la veillée de Noël !! ah oui!! c'est un enrichissement...

quels missionnaires vous êtes tous deux !!!

Katheryn

Staszu 04/12/2011 10:06

Daniel, dom,

J'attendais ces contes avec impatience, et bien, je ne suis guère déçu !!

quelle leçon douce et dirscréte nous avons à tirer de ce conte et des lignes de Daniel,

je n'ajoute rien, c'est trop beau..je les reprends dés ce soir dans mon homélie !!
oui, cela ei!!!

Staszu

Patricia 04/12/2011 10:04

Daniel, dom,

Voici venu le temps de tes contes de Noël,et sans nous rabâcher ce que nous avons déjà dom, tu nous ménes discrétement vers l'étable de Noël,

alors, voilà, le ton est donné, et lo'n ouvlie vite en te lisant que Noël est proche et que notre coeur doit vivre ce temps en toute espérance..

ce conte nous rappelle une réalité constante, celel de l'espérance, que nous avons à avancer
et que notre foi doit s'ancrer dans la vie de l'Esprit...
Lumière et espérance forment la trame de ce conte,

et je comprends

alors mieux encore tes lignes, Daniel, alors, à vous deux merci de vous unir pour que nous soyons comblés...

Continuez alors tous deux de glorifier ainsi le Seigneur

Patricia

Adélia 04/12/2011 09:59

Oh !!!
Daniel, dom,

cela nous change de contes gnangnans que l'on entend sous toutes les latitudes !!!


voilà deux auteurs nous comblant de joie

parce que là votre écoute, votre attention et votre talent se déploient de plus en plus

merci pour cet enseignement qui nous donne de vivre Jésus en espérance!!!

Adélia

Siméon 04/12/2011 09:41

Que c'est beau !!!

Danie;, dom, quel duo là encore !!

voici un conte comme je les apprécie et qui se donne une leçon de vie douce et affectueuse..une leçon qui a une légère moralité, celel d ene jaoublier comme tu le dis Daniel, que l'Intelligence de
Dieu est la plus importante,

à vous deux merci de nous dire que Jésus doit vivre en nous à chaque instant...

oui, ce conte, dom, et tes lignes, Daniel, sont fabuleuses
d' amour et de Vérité,

je n'écris rien de plus...

Simèon

David 04/12/2011 09:29

Ouh!!!! SUBLIME d' affective douceur!!

rien de trop juste ce qu'il faut !!

et quelle leçon malgré tout !!quelle espérance !!!



alors, MERCI parce que l'un d emes oncles a vécu ce genre de conversion,

alors, tu me rappelles combien nos âmes doivent demeurer en continuelle présence de Jésus!!!

dom, merci pour ce talent que tu nous offres tu devrais en écrire plus souvent, parce que tu es douée...

Il faudrait que Daniel et toi, un jour vous éditiez, parce que cela vaut tous le stalents du monde...

on voit que J2sus inspire et vos prières, vos oraisons et vos textes..

Daniel, dom, je garderais vos dernières lignes pour en jamais oublier que la vie réserve parfois des surprises !!!

David

Etienne 04/12/2011 09:08

Daniel, dom,

Voilà deux beautés de récits qui m'émerveillent...

Bon alors là, moi, je salue bien les deux artistes qui ici en ce lieu, savent par un simple conte et quelques lignes d'oraison, soufflées en leurs âme par l'Esprit nous combler au-delà du
possible...

je salue bien les deux auteurs qui mettent leurs talents à la disposition du Seigneur et de tous,

et qui nous disent combien la créche de Béthléem demeure présent en notre coeur où que nous allions, quoi que nous fassions...merci à vous deux,

et réjouissez-nous encore !!

Etienne

Jerôme-Daniel 04/12/2011 09:00

Eh voilà deux talents d'écrivains qui sont mis sous l'action de l'Esprit !!!

Daniel, dom,

voilà deux splendeurs !!!!

dis, dom, tu en écriras d'autres comme le demande Jacques ???

quel magnifique conte tu as écris là et pourtant empreint de vérité, de douceur et d'humanité, pour nous mener à une conclusion d'espèrance et d' amour et à la découverte de Jésus en notre
âme..

à vous lire, Daniel, dom, l'on vit ces contes et ces prières comme on vit une oraison

vous comprendrez
alors, Daniel, et toi, que je n'en dise rien de plus...
Jésus appelle à travers vous à la méditation..

merci pour vos écrits qui nous régénèrent et nous emportent vers Béthléem...
oui,merci...

Jérôme-Daniel

Jacques 04/12/2011 08:53

Oh Daniel, dom !!!

voilà encore un magnifique conte que s'il a de conte que le nom, dom, nous rappelle à des réalités terrestres et célestes..

combien de personnes partent ainsi à l'aventure pensant décou vrir un ailleurs meilleur alors,que seul le chemin du ciel les méne vers Jésus..voilà qui nousd ésigne ue fois encore que malgré toutes
les diffilcultés d ela vie, nous devons mettre motre espoir dans la joie de ce tout petit enfant qui nait à Béthléem...

Il nous est donné de vivre ici cela prés de vous tous,et par vos écrits, tous deux vous nous enseignez que Jésus doit toujours demeurer la certitude de notre coeur et de enotre esopérance...

qu'Il vive en vous, en chaque décision que vous prendrez aujourd'hui ou demain...

dom, écris-nous d'autres contes ainsi..qui n'ont rien de conte tels que l'on peut les imaginer..

je crois entendre ma grand-mère me raconter les contes d'antan...

oui, tu me réjouis, tu sais..et là aussi, je comprends de plus en plus l' utilité que tu as d'être dehors

Daniel, merci pour ces lignes que je conserverais..elles ont donné à mon âme une autre dimension dans la prière...
Oui, à toi et à dom merci de vous créér missionnaires de Jésus...

et dom, les dernières lignes de ce conte ont retenues mon attention

Jacques

Marie-do 04/12/2011 08:36

Petit frère,

Vois ces deux textes aujourd'hui qui se donnent ici :

" Il ne faisait que passer.... "

En tute afcetion fraternelle et spirituelle,
En union de prières,
Ton petit frère,
Daniel,
Ta petite soeur,
Marie-do

Présentation

  • : parle-seigneur- ton-serviteur -ecoute.over-blog.com
  •  parle-seigneur- ton-serviteur -ecoute.over-blog.com
  • : Ce lieu de prière et de méditation de la Parole et du partage spirituel, dans la joie profonde de l'Eucharistie et de la Sainte Trinité...se désire ouvert à tous, dans le respect de l'amour universel... Etre là, pour s'abandonner à Dieu, dans Son Amour et sa Joie, pour aller à la Rencontre de l'Amour...
  • Contact

Texte Libre

bougie 44[1]