15 juillet 2013 1 15 /07 /juillet /2013 23:00

 56[1]

<< Celui qui croit en Moi possède la vie éternelle...>> 

 

     

Bonjour, petit frère,  

 

 

Elle regardait passer les trains..

Elle venait, s' asseyait sur le quai

Et regardait passer les trains...

Elle imaginait le départ ou l' arrivée,

La destination ou la provenance d' un train...

Elle s' asseyait là, été comme hiver, ne disant rien...

Puisque jamais personne ne lui parlait...

Son regard portait au loin

    Sur une ligne d' horizon qu' elle seule devinait... 

Ecoutant là aussi le sifflement d' une locomotive...

Entendait-elle les guerlands de Hollande,

Ecoutait-elle les cyprès de Palestine ???

   Nul ne le sait...  

    Elle était là tout simplement, ne dérangeant personne,

Puisque personne jamais ne la dérangeait...

 

 train 086[1] 

 

Elle n' avait rien,

Juste un tout petit sac en similicuir

    Contenant peut-être toute sa fortune...

Elle arrivait, ne demandant rien,

    Se dirigeait vers l' un des bancs...

Et doucement, s' asseyait...et ne bougeait pas...

Elle restait là, une heure, deux heures, trois heures peut-être

Sans que jamais personne ne s' inquiétât de son sort...

Dimanches ou jours de fête, jours ordinaires, par tous les temps,

Elle regardait passer les trains...

Dans l' indifférence générale de tous ceux qui montaient

ou descendaient des wagons...

Rêvait-elle de l' Italie ou du Portugal,

Rêvait-elle aux Pays-Bas ou à la Méditerranée ???

Qu' importe...

  train 086[1] 

Elle rêvait, elle aussi de partir...

Ne serait-ce qu' un seul jour...

  train 086[1] 

    Elle regardait passer les trains,  

Et son âme vagabondait sur les rails..

Elle partait en solitaire, ou accompagnée,

sac au dos, ou valise...

Pour un temps déterminé ou pas,

elle partait... par la pensée et le coeur... 

Pour vivre tout simplement une joie simple de se retrouver

En un ailleurs ensoleillé...

Elle ignorait les livres,

Elle ignorait les images...

Elle regardait, avec son âme, passer les trains...

  train 086[1] 

Et comme l' alouette, elle s' envolait sur le fil du vent...

Et comme la fleur au soleil, elle s' épanouissait en ces instants

où son âme vivait au lointain du ciel azuré de Dieu...

Et comme la rosée du matin, elle s' irriguait de cette joie

toute simple..

    Elle regardait passer les trains,c' était là toute sa joie...

Et son coeur se réjouissait de ce départ virtuel...

Pourtant, elle restait là, assise sur son banc,

sous l' oeil amusé du chef de gare...

On ne la vit jamais accompagnée,

On ne la vit jamais venir chercher quelqu' un,

Elle arrivait seule, et repartait de la même manière...

Son heure à elle était celle de Dieu...

Priait-elle pour tous ceux qu' elle croisait là ???

Essayait-elle de comprendre les mines fatiguées ou lasses,

Devinait-t-elle la joie se lisant sur un visage ???

Elle souriait à leurs bonheurs, ou s' attristait de leur peines

Pleurait-elle, riait-elle en songeant à chacun d' entre eux ???

  train 086[1] 

  Nul, jamais ne le sût...

 

Et jamais personne ne lui offrit, n' aurait-ce été qu' une rose...

    train 086[1] 

 

  Elle partit par un beau matin d' été...

Elle ne dit rien...à personne

Qui aurait écouté la complainte d' une vagabonde ???

Sans rien dire,

Elle prit un train, vers une destination inconnue...

Elle arriva là, en une station inattendue peut-être..

Capitale ou petite ville, qu' importe...

S' offrit-t-elle le luxe de visiter la gare de ce lieu-là ??

Dernier lieu de vie qui la vit probablement s' asseoir là,

Adossée au mur d' un quai, sur le banc du milieu

Pour regarder passer les trains...

  train 086[1] 

Dernier regard..peut-être.... sur ce que fût son monde...

 

 

  train 086[1] 

  Alors, dans une petite ville de province,

Une vagabonde fût inhumée...

Au silence de Dieu, tout simplement...

  train 086[1] 

Personne ne le sût...

Seule, elle était, seule, elle partit

Avec pour tout bagage la certitude d' être aimée de Celui

ayant mis en son âme

La joie de regarder passer les trains..

 

  train 086[1] 

Et du Ciel, elle regarde passer les trains,

Car Dieu, dans l' immensité de Sa Miséricorde,

Accueillit celle que l' on ne voyait pas...

Il l' accueillit sans autre question que l' Amour...

Et Il la déposa sur son coeur...

 

  train 086[1] 

Car en la gare du Coeur Céleste,

ll n' y a ni indifférence ni ingratitude...

Il n' y a ni haine ni hypocrisie,  

Il n' y a que l' Amour qui file à la vitesse du Seigneur

    Dans les âmes et les coeurs disposés à Le recevoir ...

  train 086[1] 

 

 

 

  A nous alors d' en tirer l'enseignement ...

n'attendons pas que le train passe dans notre salon,

Pour partager l' Amour...

 

 

N' est-ce pas, petit frère ???

 

 

Marie-do

-------------

 

 

En Jésus tout amour 

 

« Elle regardait passer les trains... »

Elle avait l’ habitude d’ entrer dans cette gare.

Les  portes grandes ouvertes invitaient au voyage.

Elles donnaient sur les quais, 

Elle s’ ouvraient sur la rue,

Ou bien sur les parvis, 

Ou encore sur les places,

D’ où partent les cortèges,

Pour le 14 Juillet et le 11 novembre.

Alors, elle s’ asseyait sur un banc de ces quais,

Et elle regardait le monde tout alentour.

Monde du dehors qui grimpait dans les trains.

Monde du dedans, qui restait dans le train, attendant le départ.

Monde d’ ici ou d’ ailleurs qui passait sur les places.

Courant après le temps.

Alors, son rôle de spectatrice se prolongeait bien loin, 

Bien au-delà des trains qui passaient dans la gare.


  train 086[1]

 

« Elle regardait passer les trains... »

Quand la gare fut fermée,

Rentabilité oblige et manque d’ effectifs,

Pour entretenir une gare où le trafic baissait,

Alors, les portes se fermèrent un matin de janvier.

Le premier de l’année, il faut un commencement,

Même pour clore les portes d’une gare qui s‘étiolait.

Mais, comme malgré tout les trains passaient parfois, 

Mais, comme descendaient et montaient voyageurs,

Alors, on installa une petite halte,

Où les personnes posaient en attendant le train. 

Mais elle ne voulait pas d’ une halte de passage.

Où personne ne regarde personne, même le temps d’ un arrêt.

Comme elle était tenace, avide de découverte,

Alors, elle s’ installa sur l‘ unique banc du quai, 

Pour regarder les trains et les gens qui passaient

courant après le temps.


 train 086[1] 

 

« Elle regardait passer les trains... »

Et puis un matin, elle apprit, 

Qu’ en dessous de la butte,

Entre deux rangées d’ un grillage serré,

Des trains passaient tels la vitesse du son.

Il n’ y avait ni banc, ni toit et encore moins de voyageurs,

Mais elle était chez elle.

Mais les trains allaient vite, beaucoup trop vite pour elle.

Elle ne les voyait plus, les entendant au loin disparaissant

de suite,

Sans même le temps de capter les regards des carreaux.

Bruit infernal du monde qui ne prenait personne

et ne lâchait personne,

Qu’ à la prochaine halte, bien loin de l’ horizon,

Du monde, de son monde qui ne la voyait plus.

Alors, elle partit tristement dans un matin d’ hiver.

Pour rejoindre l’ église qui dressait son clocher bien au-delà

des voies.

train 086[1]

Mais elle fut déçue !

Elle qui pourtant pensait,

    Que là au moins les portes seraient ouvertes.

Elle a choisi la gare, et la gare fut fermée.

Elle oublia l’ église, et l’église est fermée.

Car, comme dans la gare, les battants étaient clos.

Il faut se protéger des nouveaux prédateurs.

    Et puis il n’ y a personne pour célébrer Jésus.

Ou simplement veiller auprès du tabernacle. 

Le monde préfère parfois s’ asseoir sur un quai

Pour entendre le bruit de ce monde alentour

Alors, les offices se célèbrent dans une chambre discrète.

Aux portes soigneusement fermées, 

Non par crainte des juifs,

Mais pour avoir la paix et rester entre soi.

Dans la chaleur douillette d’ une petite pièce ouatée.

Et tant pis pour les autres qui passent devant les portes.

Qui s’ arrêteraient bien, mais qui ne le peuvent pas.

Il y a bien une affichette discrète, 

Que seule peuvent lire ceux qui ont bonne vue,

Qui, comme sur le bottin, vous renvoie aux urgences.

Avec, au bout du fil, la voix d’ un répondeur.

Mais personne ne répond à l’ appel des âmes, 

Qui se perdent dans le froid et dans la nuit du monde.

Que les ténèbres attendent afin de les saisir.

Pour les soustraire au Fils qui attend sur la croix.


train 086[1] 

Les trains qui roulent plus ou moins vite, rendent service

aux gens.

Les églises fermées n’ accueillent plus personne.

Les haltes et les églises sont-elles encore utiles ?

Pourtant la Parole nous dit bien: 

« Qui vous accueille M’ accueille… »

Rien n’ est bien compliqué pour accueillir les âmes.

Les êtres ont tout pour eux puisqu’ ils reçoivent pouvoir,

Depuis la création pour servir le monde.

Et ceux qui dans le monde leur sont confiés par Dieu.

Le Père dans sa bonté donne les outils à l’ être,

Pour parler de son Fils,

Pour diffuser l’ Esprit,

Autrement qu’ en parlottes et stériles assemblées.

Donner le divin Corps qui s’ offre sur la croix n’ est pas

bien compliqué.

Il suffit seulement d’aimer Dieu et Sa créature.

De répondre présent à l’ appel de Dieu

Sans chercher une gare pour regarder les trains.

Sans pleurer sur le monde qu’ on croit indifférent

Mais qui connaît l’ amour, celui des origines,

Quand l’ amour le visite et qu’ il rend la visite.


train 086[1] 

Alors, je me suis dit : 

Que l’ indifférent regard se pose sur le passage des trains

Que derrière les vitres closes, d’ autres regards  

contemplent ceux qui attendent

Que personne ne pense à eux ni même au chef de gare 

Tous ont pourtant leurs vies, leurs joies, leurs peines…


train 086[1] 

Que dans toutes nos églises, nos monastères

et nos temples, 

Des gens viennent s’ asseoir près de nous.

Des âmes sont en peine et des cœurs angoissés ?

Que nul ne pense à eux dans la prière montante.

Que personne ne songe ni même ne prie pour ceux qui officient..

    Prêtres, prieures, prieurs, évêques souffrent

comme tout à chacun.


 train 086[1] 

Alors,  je me suis encore dit , 

Que tous les rails se croisent bien au-delà des gares

À grande vitesse parfois 

Qu’ il en est de même pour toutes nos oraisons 

Qui ne sont pas parallèles mais croix telle la Croix


train 086[1]

 

Alors,  je me suis enfin dit , 

Qu’ il était bon d’ aimer ainsi 

Se souvenant des autres , 

Entrer avec leurs âmes dans le salut des âmes

Être cette  multitude qui attend le Sauveur 

Et l’ âme est multitude en l’ amour de la croix.

À l’ inverse des trains elle ne quitte pas les haltes.

Elle veille au lieu saint du divin tabernacle

Là où Jésus attend ! 

Là où Il nous attend.

Seul endroit en ce monde qui ne déçoit personne.

train 086[1]

 

Daniel en Jésus Eucharistie

 

 

 

0134[1] 

 

    train 086[1]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Daniel et Marie-do marie-do
commenter cet article

commentaires

DADOH 17/07/2013 23:58

Merveilleux, Dieu nous aime son amour n'aura pas de fin.

Jésus 16/07/2013 15:42


   OH OH OH !!!


Daniel, doux et tendre frère, et toi, l' Artiste du ciel !!


 


Que voci deux magnifiques récits qui nous portent à recourir à un changement radical de nos façons de vivre, de communiquer, de partager et
d'aimer...


nous pensons toujours être dans la droite ligne de tel ou tel fait,


alors qu'en fait, nous voyons cela avec les yeux du monde...


alors qu'il fuadriat pour que cela change,


nous ouvrir à la vie christique...


Ce sont deux très beaux enseignements qui me donnent


alors de comprendre pourquoi rien ne change...


 L'on ne voit rien, l'on ne pense à rien, l'on ne partage rien,


 et l'on ne dialogue plus...


 


et nous perdons notre temps en de vaines discussions..


Nous pensons que nous sommes le centre de la terre,


alors que non non non..


nous sommes créés pour servir, pour aimer pour partager...


nous osmmes crées pour être des témoins de Celui qui nous sauve...


C'est LUI QUE NOUS DEVONS OFFRIR, et pas sur un coin de  table...


qu'est-ce que cela coûte d'ouvrir nos portes ???


et de poser sur l'autel une nappe blanche ???


Juste pour l'accueillir et accueillir chacun...


plus encore les pauvres, les petits, ceux qui ne possédent que Lui...


vivifions-nous en ce désir ardent de porter son Nom au-delà de tous...  


 


Je vous bénis tous deux,


et tous,


Jésus


 


Ps :


Daniel, je t'écris dés demain..j'ai rv pour mes yeux...


je t'expliquerais.rien de grave, ne crains rien...  


En tout amour,


Jésus 


 


 


 


 

Stella 16/07/2013 15:13


Que dire ???


Après avoir, Daniel, dom, lu ces mots, je me suis senti touchée par l'émotion vive quien découle...


Le coeur alors m'a montré combien vous aviez raison de nous écrire cela.


Nous vivons, allons et venons comme si de rien n'était,


l' on voit bien l'autre sur le bord du chemin, mais qu'importe,


 " après tout qu' Il se débrouille !!"


" on ne peut porter toute la misère du monde.puis j'ai mes propres soucis..."


voilà comment nous raisonnons...


Alors, que non, non, non, nous devons tendre la main,


nous devons accueillir, nous devons être aimants,


nous devons porter la délicatesse de l'âme du Seigneur qui s'épanchait sur le coeur de chacun...


Suivons alors son exemple, prenons la suite, nous, chrétiens, et vivons l'amour


dans la joie, dans la croix, dans la lumière, dans l'amour !!!


Toujours en Lui, dans l'amour,


 


Stella 

Charles-Marie 16/07/2013 15:07


Chut, ne rien dire ...


Daniel, dom,


voilà comment vous nous  accompagnez sur nos chemins de vie...


en nous désignant nos manières de vivre.. simplement avec justesse, je crois que tout se dit en ces deux prières...


Enseignement donné avec discernement et lumière,


 avec charité et paix..


on ne peut qu'aimer, par la grâce du Seigneur venir s'instruire ici..


demandons au Seigneur la grâce de nous convertir... pour que nous portions ce fruit si délicat :


 


CELUI DE L'AMOUR !!


 


Charles-Marie

Yves-Ange 16/07/2013 15:02


Oserais-je dire qu'il y a là une certaine audace !!!


mais comme cela est si juste !!


 


Oh Daniel, oh dom,


dire tout haut ce que nous sommes, nous désigner nos torts, en montrant comment nous nous laissons prendre par le monde,


pour mon âme, ce fut des instants de peine,


voius nous montrez combien nous vivons en passant à côté de l'essentiel, à côté de l'amour...


aujoud'hui, prenons  le temps, ne trouvons pas de fallacieux prétextes pour ne pas dialoguer, pour ne pas écouter, et surtout pour ne pas
aimer...


et abandonner l'autre à sa solitude, à sa pauvreté, à son silence, et pire encore, à son abandon


tous les prétextes sont bons pour ne pas écouter, ne pas accueillir, ne pas partager...


Dieu se donne, Dieu s'invite, Dieu se partage,


et nous devons Le  porter à tous !!!


 


Daniel, dom, une fois encore, MERCI!!!


 


Que l'Esprit vous comble de paix !!


Yves-Ange

Henri 16/07/2013 14:43


Je suis atteint,  là, en profondeur...Daniel, dom,


 quel enseignement vous nous procurez... et enseignement partant de faits divers et si réels...


 Mon âme a lu ces paroles...


Et je sais combien cela est vrai...


Je suis peiné de voir que rien ne s'ouvre  envers le Seigneur, alors qu' Il descend pour nous sauver,


oh Daniel, oh dom, comme vous faites bien de nous reporter ces récits...


L'un et l'autre sont indissociables...


A nous, de méditer ce qui nous est offert


à nous de réfléchir,


devenons des témoins de l'amour, en ce monde qui ne semble préoccuper que de lui-même,


laissons le à son monde, et allons vivre JESUS en plénitude !!!


 


MERCI  Daniel, dom,


MERCI !! vous comprenez pourquoi l'on aime venir ici ???


parce que nous recevons toujours de quoi nourrir notre âme,


et de quoi nous transformer en suivant CELUI QUI EST ! 


Henri

Hector 16/07/2013 14:31


Mon coeur a été frappé par ces lignes...


Daniel, dom,


voilà de si émouvantes paroles que l'on ne peut qu'être touché...


J' ai lu et relu ces prières, ces deux oraisons, ces prédications,


 mon coeur a pleuré parce que nous voici devant Dieu,n'ayant rien à lui offrir,


 si ce n'est ce tout petit grain d'amour...


et encore...


je suis attristé de lire que nous sommes à ce point...


Infifférents, ingrats, égoistes, matérialistes et j'en passe...


puis ce qui me blesse,


c'est que nous ne bougeons pas et si nous tentons d'effectuer un quelconque acte pour que les choses aillent mieux,


l'on est vite rappelé à l'ordre.


alors,  je monte au créneau, et je fais malgré les avis contraires, mais parfois au prix de l'usure..


mais je me léverais toujours pour aller à l'encontre de l'égoisme, de l'indifférence de l'ingratitude, de la haine.


Le chrétien et plus encore celui qui a entendu l'appel doit être un exemple..


Nous avons été oints pour célébrer Jésus, et non le monde...


 La sainte messe ne se célébre pas tout seul, sur un coin de table, dans le fond d'une chambre, comme il m'est arrivé de le
voir,


La Sainte Messe est une union  à Jésus d'abord, et pour tous ensuite... ...  


La siante Messe se doit d'être préparé par le coeur e tpar l'âme,


aller adorer avant de célébrern, d'élever Jésus n'est que normal...


Là nous puiserons la force pour avancer vers Lui, 


c'est avec Lui que nous prenons le chemin de la sainteté, pas SANS LUI !!


c'est Lui qui crée en nous la Sainteté,


sachons alors être d'humbles serviteurs même si nous pensons être inutiles...


c'est à que nous sommes le plus fort...


Référons-nous à la Parole et allons à Dieu,


en Lui pour tous,


 


Hector 

Laure 16/07/2013 14:19


Laissons le silence nous envahir...


Méditons ces paroles...


et laissons-nous transformer...


Daniel, dom, il y a en vos lignes de très belles paroles émouvantes...


c'est pour mon coeur un enseignement qui me touche..


 je reste là au silence


pour vivre DIEU en tout amour, pour vivre l'autre en voyant, en son regard, le visage du Seigneur...


qu' Il vous comble de biens !!


Laure  

R-M 16/07/2013 14:16


Originaux, ces petits trains !!!


Pour illustrer un sujet si grave...


voilà qui nous donne le ton...


Une  mini révolution, je suppose ???


Daniel, doux frère, et toi, douce dom,


Tout ets écrit pur que nous réfléchissions avec paix et lumière à nos actes, nos paroles, à ce que nous pensons ou disons,


tout nous est montré là pour que nous prenions le temps de vivre Jésus en chacun...


pour que nous prenions le temps de poser nos âmes entre ses mains, et pour lui dire que nous ne sommes rien...


que décidement, nous ne Le méritons pas


Lui qui nous abjure d' aimer en tous temps et chacun...


comme nous sommes loin de vivre cela...


Il nous est donné de deviner notre impossibilité à aimer ne vérité, à porter sur l'autre le regard d'amour que Jésus porte sur
chacun,


sur chaque âme..


N'oublions jamais que nous sommes aimés au-delà de tout...


su'il y a la soif et la fim d eDieu sur cette terre,


que le Pain e tle vin s'offent pour tous,


que la Croix n'est aps affiare d'hommes, mais affaire de Dieu,


ce que je désire exprimer, c'est que la croix est l'Amour, et que cet amour est donné par dieu pour tous,


que nous avons à mener chaque âme confiée au Père, à Jésus, dans l'Esprit,   que l'Amour rayonne dans les coeurs se livrant au
Père,


qu'une âme saisie par l'amour ne peut agir que dans l'AMOUR,


nous ne pouvons vivre le monde et vivre Dieu,


Il nous faut faire un choix...et ce choix est de servir DIEU, et servant Dieu,


l'on ne peut qu'aller servir et aimer le plus petit


a nous d echoisir...


Où l'on vit DIEU en plénitude, avec l'aide de sa grâce,


ou l'on vit le monde...


mais pas les deux...


Accordons à Dieu de vivre en Lui pleinement.


 


R-M

Yséa 16/07/2013 10:36


C'est une telle vérité que je n'ajouterais rien..


Daniel, et toi, dom,


 Ces écrits nous montrent combien nous vivons pour nous-même et non pour Dieu et ceux que nous côtoyons


nous sommes si personnels, si matériels que nous oublions le oauvre qui a faim à l'autre bout du trottoir...


alors, que ces lignes écrites là nous offent de vive le SEIGNEUR en REALITE, pour LUI, et tous...


Je crois que là nous pourrons prétendre à demeurer véritablement ancrés en Lui...


Ouvrons nos coeurs à ce changement de vie qu' Il désire...


Et prouvons-Lui notre gratitude !


MERCI !!!


Yséa

Jacques 16/07/2013 10:29


QUELLE PROFONDEUR !!


Quelle lumière vous nous offrez là tous deux;


et quelle démonstration d'amour !!!


parce que c'est cela avant toutes choses...


C'est écrit pour nous démontrer que nos comportements ne correspondent pas aux Ecritures,


A cet amour infini qui se vit en chacun de nous, c'est nous dévoiler combien parfois nous oublions et Dieu et l'autre,


c'est nous dire... : " REGARDEZ..."


sans jugement sans aucune condamnation,


c'est nous enseigner de la plus belle manière qui soit, avec des mots de tous les jours, avec les mots que Jésus employait probalement dans sa
langue,


c'est nous dire que nous avons à être vigilants en nos actes, en nos paroles,


que nous devons  être comme le bon samaritain..


c'est nous démonter que nous avons à veiller non seulement sur l'autre en tant qu'être physique, mais plus encore sur son âme, et c'est cela que nous
confie le Seigneur...   


C'EST LUI, et Lui seulement...


recevons, accueillons, célébrons, offrons notre temps, notre vie, notre foi,


offrons la lumière, offrons l'amour, car Lui seul nous accompagnera là-haut...


 Célébrons son nom très saint, non pas dans des chambres personnelles, là, bien au chaud,  mais dans le coeur même de Son coeur, de sa vie, de
Sa croix,


cessons d'être des fonctionnaires,


Nous avons été appelés au ministère par le Seigneur, pas par un homme, nous avons reçu des mains du Seigneur une onction, et ce ne sont pas les hommes
qui nous imprègnent d'huile,


 C'EST LUI, et Lui seulement  


nous sommes prêtres, évêques,  cardinaux voir pape,


 mettons-nous alors à l'ouvrage,


levons-nous, allons vers tous ceux qui nous sont confiés,


 levons nos mains pour célébrer Celui qui se donne à tous, SANS EXCEPTION,


levons-nous, ouvrons les portes de nos tabernacles intérieurs, de nos églises,


vivons DIEU, non pour nous-même mais pour tous...


Je suis las de tous ces arrivistes qui croient avoir gagnés le temps, le monde et les âmes..


NON, NON, NON,


 


les âmes attendent que les servions, ne laissons pas une âme se perdre...


Elle est précieuse au regard aimant du Seigneur..


Soyons de véritables témoins, Apôtres de son amour, et tous deux, vous nous le démontrez une fois encore !!!


Daniel, dom, voilà pourquoi je vous souhaite dehors, parce que vous êtes les témoins authentiques de cet amour,


et que vous oeuvrez en silence pour sa seule gloire et pour le salut de tous... !


 


MERCI infiniment !!


 


En Lui, qu' Il vous bénisse, vous êtes dans ma prière !!!


Jacques 

Ludwig 16/07/2013 09:42


C'est d'une telle justesse que l'on ose à peine commenter !!!


Daniel, dom,


comment ne pas réagir à la lecture de ce que vous nous aprtagez ce matin ???


nous sommes donc ainsi..


nous passons, nous revenons, nous vivons sans même nous inquièter de celui qui souffre, auprès de nous,


de celui qui regard et qui espére, ne serait-ce qu'un sourire...


comment pouvons-nous alors que nous posédons un Dieu tout amour, être ainsi ???


Je suis touché, pus que vous ne pensez...


parce qu'il est vrai que rien n'existe autour de nous hormis nous -même.


ce qui est le comble, c'est de croiser là tout un chacun et de rester indifférent...


mais quand apprendrons-nous donc à regarder,


à écouter, à dialoguer, à partager? quand saurons-nous aimer véritablement???


comme Lui nous a aimé ??


jusqu'à quand faudra-t-il supporter cet égoisme ?


et que ferons-nous pour que cela change ???


C'est maintenant dans l'immédiat de l'aujourdhui, pas demain pour hier, ou hier pour après-demain...


non, non, c'est maintenant que nous devons changer nos comportements...


L'on pense avoir toujours le temps, mais s'Il nous rappelait dans l'instant, qu'aurions nous à Lui offrir ???


notre égoisme, notre surfaiture ?? notre ingratitude ??


pour Lui et chacun ???


 


OUI, OUI, OUI!!


alors, laissons-nous pénétrer de cet amour, de cette lumière, suivons l'exemple qu' Il nous donne,


 mourons-à nous même pour L'AIMER ET LE SERVIR, parce qu' en l'aimant et en Le
servant,


nous servirons et nous aimerons le prochain..


ce n'est quand même pas difficile..


 MERCI DE VOUS OFFRIR AINSI AU SEIGNEUR POUR LE SERVIR, L'AIMER, et nous servir et nous
aimer...


parce que vous savez là encore nous dire ce qui ne va pas...


voilà l'exemple de ce que je prône parfois :


L'AMOUR N'ACCEPTE  PAS TOUT ...


Merci de savoir nous montrer nos manquements... c'est là que régne l'Amour...


Qu' Il vous chérisse tous !!


Ludwig

Kathe 16/07/2013 08:35


OUH ben dis donc !!!


voilà qui nous secoue !!!


Et c'est utile parfois de remettre les choses à leur place !!


Daniel, doux frère, dom, douce soeur,


Cela me donne à réfléchir sur la portée de notre manière de vivre...


sur la manière dont nous regardons les autres,


sur la manière de vivre la Vérité christique et le don de l'amour qui est grâce en nous pour tous,


Cela me donne à réfléchir sur l'accueil que nous accomplissons en Jésus, sur ce chemin qui est nôtre, mais qui est aussi le
leur...


Pourquoi restons-nous si ingrats si indifférents à ce qui est DIEU, et à ce qui est le plus petit ???


pourquoi rester sourds aux appels,


pourquoi ne pas tendre la main...et bien, parce que nous sommes si imbus de nous-mêmes, que nous ne voyons rien, que nous n'entedons rien, que nous
ne disons rien...


parce que nous sommes orgueilleux,


parce que nous prétendons tout savoir et tout connaitre...


alors que nous ne sommes rien, infiniment rien...


Alors, convertissons-nous à l'AMOUR,


convertissons-nous à la générosité,


convertissons-nous à la gratitude,


ce sont là des grâces à demander, et cessons de battre notre coulpe pour un oui ou pour un non,


il y a des choses bien plus graves autour de nous...


Chacun de nous pourrait donner des exemples de ce que vous nous rapportez tous deux...


La narration de dom et la prédication de Daniel qui suit, nous rendent beaucoup d'émotion,


parce que sommes là, à ne rien, faire, alors que dehors des êtres souffent..


cessons de geindre pour un ongle cassé, et allons à l'oeuvre de Dieu, soyons nous des ouvriers de la moisson,


 parce que chacun de nous est dépositaire de l'amour...


Jésus dit au soir de la Cène : 


>


ce n'est pas seulement accomplir l' ELEVATION...


 c'est accomplir l'AMOUR EN TOUTE PLENITUDE,


alors, commettons cela avec humilité... et nous deviendrons alors des témoins véridiques de Sa Présence en nous...


Daniel, dom, merci de nous avoir enseigné cela en ce jour...


Que l' Esprit vous offre d'être des témoins de Son Amour ...


 


Kathe


 

Pierre 16/07/2013 08:10


Il fallait que cela soit écrit, et ce fût fait !!


et joliment illustré là encore !!!


Oh Daniel, oh dom,


voilà une  narration basée sur la réalité quotidienne et voici une prédication qui sublime l'amour !


qu'ajouter à ces paroles ???


que nous sommes loin de l'enseignement du Christ, que nous sommes loin de partager les dix commandements,


que nous sommes loin de vivre la Charité,


 que nous sommes loin de la pureté des Ecritures...


que nous sommes loin de vivre en véritable stémoins d eJésus


Reprenons-nous, immergeons nous dans les Evangiles


Noyons-nous dans le calice de l'amour, et allons à l'oeuvre sans oublier quiconque, car ce " quiconque " est le Christ...


Remettons-nous dans le coeur de Celui qui tout Amour pour tous,


et partageons cet amour, en toute VERITE !!!


Pierre

Béranger 16/07/2013 08:05


C'EST PARFAITEMENT ECRIT !!!


Avec tendresse !!


Et quels exemples  donnés là !!


Daniel, dom, voilà des prédications comme l'on aimerait en entendre !


Vous nous mettez là encore devant nos responsabilités de chrétiens, avant tout, et d'hommes ensuite...


Nous ne donnons  jamais assez de temps aux autres, sous prétexte que le temps s'occupera bien d'eux ainsi...


L'on passe et l'on repasse sans prendre garde que nous serons jugés sur l'amour que nous aurons eu, pour DIEU avant tout, et pour tous
ensuite...


Il est bon que cela nous soit rappelé avec beaucoup de délicatesse...


Ce que vous nous avez narré là, existe de plus en plus...


et ce, près de chez nous, à notre porte...


Je suis très ému par ces paroles...


Alors, nous qui somme sprêtres, serviteurs de l'amour parfait, pourquoi laissons-nous les choses aller ainsi???


parce que nous oublions que nous servons le Christ et non le monde...


Ouvrons nos portes, à commencer par celle du Tabernacle, ouvrons nos porte sà tous, ne laisson spersonne sur le trottoir...


soyons de véritables témoins de l'amour parfait...


Là alors, nous serons des serviteurs humbles et pauvres de l'Eucharistie Amour...


Merci, Daniel, dom, oui, merci !!!


 


Béranger

Bianco 16/07/2013 07:47


OH OH OH !!!


Voilà qui est dit avec justese, discernement et amour !


Daniel, dom, vous nous donnez  un sublime enseignement...


Car vous nous montrez combien nous sommes trop affairés pour nous occuper des affaires du Père, ou pour regarder l'autre en
profondeur..


Vous avez bien fait d'écrire ces prières...


Parce que nous avovns besoin de recadrer en nous ce qui n' a rien de "christique..."


Prenant ces récits et écoutons ce que le Seigneur a à nous dire...


Cessons de porter des oeillères, regardons nos comportements, et changeons-les.


Il n'est pas normal que l'on célébre l'Eucharistie, bien au chaud, alors que dehors des âmes attendent pour s'unir au Seigneur,


Il n'est pas normal que l'on n'ouvre pas notre porte à celui qui appelle,


il n'ets pas normal que l'on reste chez soi à faire n'importe quoi, alors que dehors, il y a de l'ouvrage à accomplir,


il n'est pas normal que l'on rejette l'un ou l'autre sous prétexte que...


Il n' est  pas normal que l'on vive en égoiste alors qu'autour de nous, des âmes cherchent le réconfort...


et la liste serait longue...


Vivons-LE pour Lui, d'abord, et tous et chacun ensuite...


et accompagnons ceux qui ont besoin de nous...


Entrons véritablement en son Amour...


pour aimer et servir...


En Lui, tout Amour,


Bianco 

Sébastien 16/07/2013 00:27


MAGNIFIQUE DE DELICATESSE!!!


 


Daniel, dom,


On ne eut que resterému en lisant ces deux prières


Je crois qu'en lisant ces prières, l'on ne peut que regarder autour de nous, et cesser de se voiler la face...


ELLE REGARDAIT PASSER LES TRAINS...


nous offre là un tres bel ensiegnement sur la véritable fraternité, dans l'amour,


en cette fraternité unie au Christ qui est nottre frère aîné...


Cessons alors d'oublier l'autre, cessons de le côtoyer comme s' il n'existait pas...


Leurs Anges contemplent la face du Seigneur...


A nous de changer et de nous convertir à cet Amour indicible que nous recevons de Dieu afin qu'il soit l'héritage que nous devons partager en
tous...


faisons de l'AMOUR CHRISTIQUE NOTRE BANNIERE, NOTRE COEUR, NOTRE AME !!!


 


MERCI !!!


oui, MERCI !!!


 


Sébastien

Victor-Emmanuel 16/07/2013 00:20


Voilà un très bel enseignement donné sur des prières et des oraisons sublimes...


Sublimes de Lumière, de délicatesse, de pudeur et plus encore d'amour...


Daniel, et  toi, dom, que dire alors ??


que nous avns là encore tout en mains pour que nous changions nos comportements,


pour que nous portions le Seigneur comme la certitude de l'Amour,


que l'amour doit demeurer notre vive flamme, que chacun est Jésus en son coeur,


Alors, vivons en ayant au coeur la joie de servir, d'aimer le plus petit...


pour que jamais l'amour ne disparaisse...


Ce que vous nous narrez nous dévoile comment nous faisons disparaitre l'amour...


elle regardait passer les trains, oui, c'est chacun denous...attendant qu el'on vienne nous
siasir...


Laissons nous saisir par l'amour pour que nous servions AUTHENTIQUEMENT L'AMOUR,


 et que nous partagions JESUS A TOUS, et non pas le célébrer dans l' ignorance de ceux qui frappent à la
porte...


TOUS ONT DROIT AU PAIN ET AU VIN,


 AU CORPS LIVRE ET AU SANG VERSE en rémisison des péchés...et ce, juste par AMOUR,


c'est pour cela que JESUS est mort sur la CROIX !


Pour que nous le célébrions en tous !!


 


Daniel, dom merci pour cet enseignement...


Victor-Emmanuel

Marc 16/07/2013 00:13


QUELLES PREDICATIONS !!! 


 


Daniel, doux frère, dom, douce soeur,


Partant d'un fait divers, vous nous ave zporté à réfléchir sur nos actes !


 vous nous montrez combien nous vivons les uns et les autres sans jamais faire rééllement attention à celui qui marche à nos
côtés...


sans jamais porter notre coeur dans le coeur de l'autre, sans jamais lui tendre la main...


et vous nous montre combien là encore l'attitude de certains est à contre-courant de l'amour divin et fraternel...


C'est aimer l'autre que de se porter à son secours...


c'est aimer l'autre que de marcher avec Lui, c'est aimer l'autre pour aimer DIEU en toute vérité...


voilà ce que je reçois en vous lisant...


cette volonté d'aimer qui est en nous désir de Dieu doit se transfigurer en LUI, pour que nous reflétions l'amour, là où nous
sommes..


ne fermons pas nos églises, et ouvrons JESUS HOSTIE à tous ...


Daniel, dom, avec humilité, je vous dis merci !!!


 


Marc

Maria 16/07/2013 00:08


QUEL ENSEIGNEMENT !!


si nous n'avons pas compris alors...c'est que nous sommes loin du regard du Seigneur !


Daniel, dom, vous avez su montrer là beaucoup de pudeur, beaucoup d'humilité...


vous nous portez à faire attention à ceux qui vivent près de nous,


à ceux qui prennent le chemin avec nous,


à ceux qui se portent à notre rencontre,


à ceux sui s'éloigennt ,


à ceux qui vivent là, tout près...


et qui contemplent le Seigneur en tous instants..


vous nous montrez ce que devraient être la solidarité, et la fraternité,


mais plus encore l'AMOUR DE DIEU et l'AMOUR FRATERNEL que nosu devons avoir les uns envers les sautres !!!


demandons cette grâce et remercions le Seigneur de nous avoir donné de vivre en Lui


 


Maria

Daniel et Marie-do 16/07/2013 00:02


Petit frère,


Vois ces prières qui s'instalent ici pour la seule gloire du Père :


" Elle regardait passer les trains..."


En toute affection fraternelle et spirituelle,


En union de prières,


Ton petit frère,


Daniel,


Ta petite soeur,


Marie-do

Présentation

  • : parle-seigneur- ton-serviteur -ecoute.over-blog.com
  •  parle-seigneur- ton-serviteur -ecoute.over-blog.com
  • : Ce lieu de prière et de méditation de la Parole et du partage spirituel, dans la joie profonde de l'Eucharistie et de la Sainte Trinité...se désire ouvert à tous, dans le respect de l'amour universel... Etre là, pour s'abandonner à Dieu, dans Son Amour et sa Joie, pour aller à la Rencontre de l'Amour...
  • Contact

Texte Libre

bougie 44[1]