21 août 2011 7 21 /08 /août /2011 23:00

 

 

imagesCAWAPANC 

 

.....O mon Jésus, ô mon amour !!!

 

Bonjour, petit frère,

 

Comme un  violon brisé, 

Et dont on a blessé les cordes,

Comme un violon brisé,

Sur le ciel d' un  été,

Bleu turquoise de l' océan

    Comme un violon brisé,

Qui pleure sur son archet,  

     Comme un violon brisé

Les doigt cassés, 

Le musicien se tait..  

 

Et pourtant...

 

Il  joue encore...

   Une harmonique que son coeur dessine

Il ne peut oublier le bleu céleste

 

    Comme un violon  brisé

Sur le coeur indigo,

    Comme un violon brisé,

L' amour s' en est allé 

Le sourire s' en est  allé,

La flamme a vacillé,   

La flamme éblouit malgré tout,  

     Comme un violon brisé,

     Le rêve s' envole,

Vers les nuages

     Comme un violon brisé,  

Sur le chanteur silencieux,

 

Et pourtant,   

 

Il chante encore 

 Un psaume d'amour vers  Dieu

Au jardin des Cantiques...

   

 

Comme un violon brisé,

Sur l' enfance blessée,

Comme un oiseau tombé du nid

Comme un violon brisé

 Sur l' enfance torturée,

     Comme un violon brisé,

Le coeur en abîme

     Ne sait plus dire que " Oui "

 A l' amour qu' on lui a  volé...

Comme un violon brisé, 

Il se tait pour aimer...

Aimer à en mourir  

 

 Et pourtant,  

   

    Il pardonne et il aime

Pourra-t-il oublier

 Ce Dieu qui lui a donné sa Vie ??

     maisons et gifs (33)

 

Comme un violon brisé,

Sur le sol d' une église,  

Et se violonise en un dernier accord  

 Comme un violon brisé

Sur un destin si bien prévu,

Et qui s' éteint sur un chemin tordu,

 Comme un violon brisé

 Abandonné de tous,

 Sa solitude l' isole plus encore...

 

 

Et pourtant,

 

Il avance et chemine,

Avec le doux Compagnon,

 Messager d' un soir  

Saura-t-il retrouver l' espoir ???

 

 

Comme un violon brisé, 

Par l' habitude et la lassitude, 

    Comme un violon brisé 

Par le temps de la folie

Où les hommes s' absentent,

Où ne sonne plus le téléohone,  

     Comme un violon brisé

 Qui ne pleure plus, 

Il est des silences voulus

Qui dorment à jamais sans éveil

 

Et pourtant,    

 

Il se léve et se revêt de l' Amour,

D' un même coeur, 

Il devient alors le disciple 

que Jésus attend.

 

Comme un violon brisé, 

     Sur l' estrade d' une scéne, 

     Au chemin de l' attente, 

Comme un violon brisé

Une chanteuse aux pieds nus

Avance pour effectuer un solo

Pour entamer un hytme de Louange, 

     Comme un violon brisé,

 Sa voix ne porte plus aujourd'hui, 

 

     

 Et pourtant, 

 En son coeur chante la plus douce des Voix, 

Celle que l' Esprit lui commet d' entendre...

 

Dam, dam, dada dam, dada dada dada dam ...

Dada da da da da dam... 

dadadam, dada dam....

 

Juste en un souffle pour le murmure

 Du coeur de  Dieu...

 maisons et gifs (33)

Alors, le violon brisé,

Sait bien que demain se lévera 

Une aurore nouvelle

 Et que ses cordes, au ciel,

     Joueront une symphonie

Que nul n' a encore entendue

Parce qu' il est accueili par Celui  

           Glissant ses doigts

      Sur les cordes de son coeur.

 

Le violon s' éveillera alors

Flambant neuf,

Scintillant d' une lumière éclatante,

Qui s' étincellera sur le vernis de son tablier,

Il entendra alors

Une voix, une seule voix......

 

Celle de l' Amour.

 

Dam, dam, dada, dam, dada dada dada dam,

da da dam...

 

 

N' est-ce pas, petit frère ??? 

 

Marie-do

 

------------------------------

 


En Jésus tout amour

Rassurez-vous !
Marie do va bien !

Cependant  :
Il arrive que parfois, des vies soient chahutées

par de vilaines tempêtes !
Il arrive que parfois, les sens se souviennent

de ce que l‘ esprit veut oublier !
Alors, le ciel des hommes se colore de gris.
A l’ heure où les vents de la nuit chahutent la frêle embarcation !
Cela dure peu, l’ espace d’ un instant.
Mais qu’ est-ce qu’ un instant face à l’ éternité?
 
Parce que Jésus n’ aime pas que les âmes soient tristes!
Parce que l’ amour n’ est pas triste !
Jésus qui porte sa couronne d’ épines

 Afin que l’ âme ne souffre plus du mal !
Alors,  le bleu du ciel divin  brille des feux d’amour 

L’ amour ne s’ en est jamais allé !
Les instruments ne sont que matières périssables
Les sens pleurent de les voir abîmés
Tout comme ils se souviennent des vies détériorées
Mais jamais l’âme n’a cédé, ne cède,

 Ne cèdera  à la rancune !
Elle s’ efface le temps de retrouver le roc

 Sur lequel la maison se construit.

Dieu qui sonde ton âme va t’ envoyer des âmes
 Ensemble vous allez choisir le roc et bâtir la maison !
Ton âme n’ attend que cela !
Pour qu’ Ensemble, vous chantiez les merveilles de Dieu

Le musicien se tait !
Mais sa voix n’ est qu’ humaine !
Son âme se plonge dans le Seigneur car :

« Jamais je n’ ai été aussi fort, que lorsque je suis faible »

Lui murmure la Parole
Alors sa voix s’ accorde aux musiques célestes
Ils composent ensemble les partitions du ciel .
Sachant que c’ est l’ Esprit qui pose la dernière dièse
Celle de l’ abandon en Jésus adoré

Les sons ne sortent plus de tes cordes vocales ?
Mais elles ne sont qu’ humaines soumises à la matière
Ton chant parvient à Dieu car venant de ton âme
Personne ne peut l’ entendre ?
Car :
 il n’ appartient qu’ à Dieu !
Nul ne peut l’ altérer !
Alors les anges, dans le ciel, te font un chœur céleste
Ils sont toujours présents accompagnant l’ amour
Qui s’ exhale de ton âme !

Parce que ton âme n’ est que parfum d’ amour
Dieu l’ a voulu ainsi !
Le Père s’ installe en toi, auprès du Fils unique
Il a donné sa vie pour que ton âme exulte de bonheur
Bonheur que nul jamais ne pourra te voler
Bonheur inaltérable aux teintes de la croix

Réjouissez-vous, petites âmes en peine !
Tressaillez de joie !
Soyez dans l’ allégresse !
La Parole vous y invite !

Cherchez Jésus au jardin de la résurrection !
Il n’ est nulle part ailleurs !
Laissez couler vos larmes !
Elles pleurent du bonheur d’ être ainsi pardonnées !
Elles accueillent le pain !
Le vin est versé dans la coupe !
Sang précieux, Corps du Christ …

Alors chut !

Écoutons le faible filet de voix qui descend de la croix :

« Père, entre Tes mains, Je remets mon esprit »

Il faut être tout près pour entendre les mots

entrer dans le royaume de Dieu

Alors les âmes osent!!
 Elles suivent le Bien-Aimé Jésus

Le Père attend !

« le Père  les transforme en Lui-Même »

Ô mon âme !
Tu imagines ?
Tu entres dès à présent dans l’ Amour de l’ Amour

 où rien ne peut plus désormais te faire verser des larmes

qui ne soient pas d’ amour

 

PS :

 


Nathanaël  : tu es le bienvenu

dans la famille des joyeux chrétiens ;
Marie  chante le magnificat !

Comme aux noces de Cana, elle dit à chacun d’ entre-nous :
«  Tout ce qu’Il vous dira, faites-le »

alors, elle nous mène tous à Jésus

et l’ Esprit fait le reste……

Daniel en Jésus  Eucharistie

     imagesCAI2V5MR

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Daniel et Marie-do marie-do
commenter cet article

commentaires

doris david 23/08/2011 20:10


'Il est des silences voulus' des solitudes voulues, nécessaires... qui ne se brisent ne se réparent point... l'homme brise et Dieu répare... accepter d'être ainsi brisés et ainsi réparés alors nous
serons à la fin... parfaits !
En Jésus Miséricorde, je vous embrasse tous deux... et vous redis merci pour toute cette beauté qui émane de vos âmes unies à la Croix
+doris


Stephen 22/08/2011 15:08


Cher frère en Jésus Eucharistie,
chère âme silencieuse,


" Comme un violon brisé..."

"Comme un violon brisé ", ta vie, douce soeur fût cela,

ta vie blessée pourtant se reléve doucement, mais il a fallu du temps et il en faudra encore pour que tu réapprenne l'Amour, la Confiance et l'Espérance,

et lo'n aura beau faire, pour certaines choses, c'est trop tard..
en t'écrivant cela, je ne désire aucunement te blesser, mais te montrer combien, avec l' Amour du Seigneur en toi, tu as su faire de ta vie une vie d' amour...

tu aurais pu tout " détuire, " mais non, tu en as fait une force qu'aujourdd'hu, tu laisses à tous...

j' ai en mon coeur beaucoup de petites réalités que je t' ai vue aprtager, sans jamais compter ton temps ou ta fatigue ou autres...
là, je sais la blessure profonde, et je ne peux rien y faire...

alors, ne te terre pas.

je sais que le violon a été jeté à terre et que ton coeur en souffrira longuement, même si tu ne dis rien pour te proéger...
mais ne t'attriste pas..laisse le temps...au temps, puis ne t'enferme pas dans la solitude...

de grâce, j'ai besoin de toi...

que le Seigneur te donne de le vivre en pleine Authencité.


Daniel,


quelle ode de tendresse livrée à tous, pour nous donner espoir et confiance,
quelle ode livrée là au bonheur d'aimer et à la jubilation,
quelle ode qui s'imprégne de l'Esprit,
quelle ode vécue en Vérité et donnée en réél serviteur du Père,

alors, écoute cette voix de Jésus qui te murmure Son Amour...

Il ne peut qu' être Amour...
lui qui nous restaure à chaque blessure que nous provoquons en son coeur...

Qu' Il vibre en ton âme...

je me sauve, j' ai un rv avec le spécialiste...
mais cela demeure encore doulourux, et je ne peux toujours pas écrire comme je le souhaiterais...

Cher frère en Jésus Eucharistie,
chère âme silencieuse,
Je vous bénis tous deux+++Amen
Stephen


Angelyese 22/08/2011 14:51


En tous, MERCI, MERCI, MERCI !!

voilà une prière, dom, emplie d'Espérance et une méditation, Daniel,qui nous abandonne la vertu de la Confiance,

alors, je pars là où

Jésus me dit tout cet amour que vous nous partagez ous deux, et chaun d'entre vous...

que nos prières se tournent vers Lu,i qui enseigne de ne jamais mériser quiconque...

amour pour amour à tout jamais, aujourd'hui,comme hier et comem demain..

en Lui toute vie renaissante à tout jamais...

Angélyesse


Jérôme-Daniel 22/08/2011 14:46


Daniel, dom,

Voilà un théme qui me touche en tant que musicien,

un violon brisé, musicalement, ne se répare pas, et dom, tu le sais, toi qui est musicienne.

parce que l'âme de ce violon se perd dans l'espace...

et aucun violon ne se ressemble...

mais le violon de l'âme peut se restaure dés l'instant où la grâce est reçue, entendue écoutée,


il suffit parfois d'un baiser unique,d'une caresse,d'un sourire,

malgré tout, il est des violons qui ne restaurnt jamais parc euq ela blessure est trop profonde..
enfant martyre, enfance violée ou battue, enfannce volée, ou autres dégats
trahisons d'adultes, solitudes, enfermement, épuisements moraux ou autres, promesses non tenues, abandons, et autres..
blessures spirituelles, en l'âme, qu'elle seule devine et vit...

ou autres,

le violon a tout moment se brise, parce qu'un mot, un geste rappelle à la surface des souvenirs trop vite enfouies...

et la blessure se ravive...
alors, laissons Jésus guérir ces blessures de l'âme...

Lui seul en a le pouvoir..


Daniel,

quelle méditation et quelle confiance rendue là..
L'espérance qui se trouve plus haut s'écrit en tes lignes,

Lignes de délicatesse, et de prières,
allons chercher Jésus là où Il se trouve,

mais Il prend le devant et Il vient avant même que nous l' ayons sollicité...

Amour pour amour, toujours..

Qu' Il soit, en ton coeur, magnifié en toute vérité,

et qu'en vous Il apparaisse en Sauveur ...

Jérôme-Daniel


Célyan 22/08/2011 14:33


Daniel, dom,

Un Mot, et je me sauve

SPLENDEUR donné là à vivre, et à partager...

réparons les violons brisés en nos vies, pour réparer les violons brisés du prochain...

je crois que toute la grâce et la vertu de ce théme, dom, en ce jour,
et de ta méditation, Daniel, se lettrent là en mots de feu pour le Seigneur...

Il posséde nos vies, et Lui seul en connait les beautés et les dégâts.

et vos prières ont trés bien illustrés cela..

Confions nos âmes à son amour réparateur...
Lui qui est toute espérance...


Laure 22/08/2011 14:27


AMEN à cela !!!

Daniel, dom,

oui, juste ce tout petit mot pour vivre de Jésus en toutes choses voulues par Lui pour nous,

Il sait ce qui est bon pour nous, ces écrits nous le disent...

chaque strophe est suivie de lignes d'espérance
et la dernière partie est plus belle encore, dom, merci, de nous enchanter ainsi ...

oh Daniel,

si tu savais le bonheur que j'ai de te lire, et de vivre ce que tu écris, ce que tu nous enseignes nous met en attente chaque jour du Seigneur,

le temps de méditer cela nous est donné parfaitement en tout coeur à coeur avec la Trinité..
je vois ma foi se transformer doucement en une foi véritable...

que dire si ce n'est louer le Seigneur et le laisser brûler en mon âme, la flamme de son désir...

sois béni, doux frère, de nous donner à vivre Jésus...

et que Jésus vous rassemble dans la tendrese de son
amour.

Laure


Vivien 22/08/2011 14:20


Daniel, dom,

SUPERBES !

SUPERBE de tendresse et de vérité...
quel conte donné là en leçon de vie.

alors, venez écouter celui qui restaure nos âmes à la table de son coeur aimant,

Lui seul sait nos blessures, et Lui seul nous accompagne pour nous montrer le chemin de la guérison...

Laissons-Le enflammer nos âmes au creux de son coeur...

En cette espérance qu' Il nous convie, confions-Lui nos voux et nos coeurs...

puis apprenons à ne pas faire souffrir Jésus et l'autre..

Vivien


Pierre 22/08/2011 14:12


Oh là là là !!!

Daniel, dom, je m'adresse, là, à tous deux, puis aussi, à tous...
Un violon brisé sur le sol, un violon dont le musicien a les doigts cassés, mais un violon qui un jour,se reconstruit, et se reléve, un violoniste qui reprend son archet, et qui jour la plus belle
des mélodies

sur terre et au ciel, alors, laissons là cette " tristesse"
et allons jouer auprés du Violonste Céleste un air connu de Lui seul, et qu' il nous donne à vivre,

Celui qui se joue sur la partition de notre âme...

Prière d'amour, infinie tendresse qui nous permt de renaitre en Lui, prés de Lui, parce que là où se trouve le Seigneur, là aussi se trouve l' Amour...

je n'en écris pas plus, vos lignes à tous doux m'ouvrnt une horizon sur l' amour à laquelle je ne m' attendais pas...
c'est l'amour don distribué pour la gloire du Seigneur,

quelle grâce en ce lignes...

merci parce que je suis aussi quelque part comme ce violon brisé

qui se répare doucement à la douceur du Seigneur...

Que Dieu vous bénisse tous doux de vivre en serviteurs de son Fils ...

Pierre


Jean-François 22/08/2011 14:01


SUBLIMES,

Daniel, dom,

tant la narration de ce conte,
tant l'oraison...

alors, remercions Jésus de pouvoir vous lire et de savoir que vous nous instruisez en son coeur...

à tous deux, Jésus pose en vous le baume de son amour.

Dans la même union de prières,

Jean-François


Nicholas 22/08/2011 13:57


Daniel, dom,

A tous deux, magnifiques textes qui ne demandent qu'à être lues et médités,

je n'ajouterais rien, cela se passe de commentaires,

parce que tout est un enrichessement pour l'âme
out a valeur de leçon...

et c'est une douce leçon montrée tant par les mots soufflés par l'Esprit, que par les images..

Daniel, dom, merci

parce que vous nous montrez, tous deux, que nous pouvons être restaurés par le Seigneur, si nous Le laissons séduire notre âme...

Ma prière vous accompagne tous,
Que Jésus sanctifie vos âmes...

Nicholas


Joackym 22/08/2011 13:48


Daniel, dom,

oh douce soeur, comme tu décris si bien la vie d'un violon !!
en te lisant, on pourrait s'attrister ou pleurer même, ou se demander où tu désires nous conduire,

mais non, tu nous méns vers un chemin d'espérance, l'on lirait là un conte d'antan, que ma grand-mère aurait pu nous conter, le soir aux veillées...
parce que c'est cela,

il y là une " morale à reprendre..."

garder l'espérance malgré tout, comme cette flamme qui vacille et qui éblouit malgré tout,

vois-tu, cette ligne m'a marqué...

parce que c'est ce que nous sommes, des petites flammes, qui a cause de leurs manque de foi ou de confiances, peuvent vaciller à tous intants

Qu'ne toi cette flamme demeure allumer à la Flamme de l'Esprit pour tous..

Daniel,

Dieu bâtit l'âme sur du roc ,

sur le Rocher de son coeur,
Rien ni personne en peut en altérer la muraille, pas même le temps.
L'espérance se donne chaque instant, même si certains souvenirs remontent...

Mais l'âme en joie vit en Joie, mais parfois l'âme se trouve dans le languissement sans en comprendre la raison,

vit-elle l'indifférence du monde pour le Père ???
a-t-elle au coeur un repentir qui monte là aussi ???
un pardon à offrir ou a recevoir et qui ne se donne pas???

parfois, l'âme posséde cette tristesse, le temps d'un nstant...

pour permettre aussi de dire

" Jésus, je suis las, je suis fatgué, je n'en peux plus..
Ils ne conprennent pas mon choix..."

et la prière pourrait être plus ou moins celle-ci...

puis ensuite, une fois la charge abandonnée, au pied de la croix, cela s'estompe doucement...

alors, la solitude se comble, et la tristesse disparait...
le violon rejouer au coeur du Jardin des Cantiques,

l'entendrons-nous chanter, ou le laisserons-nous se briser à nouveau ???

Que Jésus accompagne ton chemin de vie de Son unique amour.

Joackym


Jésus 22/08/2011 13:26


Daniel, dom, l'Artiste du ciel !

eh bien, là, si tu te mets à briser les violons !!!

merci pour ce message que vous déposer ici,

AMOUR, CONFIANCE,ESPERANCE, et RENAISSANCE...

je crois que vous avez tout dit,

restons là aussi au silence,

et écoutons le violon restauré, nous jouer un Cantique d'Amour au Seigneur...

Jésus


Xavier 22/08/2011 13:23


Daniel, dom,

Merci dom, pour ce merveilleux texte qui a une espérance en ces lignes...

" comme un violon brisé "

malgré peut-être, et je dis peut-être, une pointe de tristesse, tu nous désignes là cette espérance unique de la renaissance...

renaitre à cette vie qui éclaté un beau jour,et parfois sans savoir pourquoi tout s'effrite,
cette vie qui n'a plus de sens, cette vie qui emporte tout...
jusq'à l' instant où passe le souffle de l'Esprit venant de je ne sais où, et qui provcoque un déclic...

L' Esprit passe, atteint là la blessure et restaure...

Et tous, moi aussi, pouvons se comparer à ce violon brisé..et à chacun des personnages démontrés...

ligne de vie et d'espérance dans l'amour réparateur du Seigneur, tu nous le décris, tel que tu as du le vivre, ou que tu le vis encore...

Que Jésus apporte à ton coeur tout l' amour qu' Il a pour tous...

Daniel,

Quelle prière, et cette oraison apporte un souffle de vie nouvelle sur une âme en peine.
Une âme souffrante,

mais il faut aussi l'écouter, ne pas se voiler la face..
on passe souvent à côté de ces âmes, qui essaient de nous dir eleurs souffrances, mais on les enferme plus encore dans leur silence...
on arrive même parfois à les " dépersonnaliser..."

elles finissent par se taire, et se cacher aux yeux de tous,...et ensuite, là, il est trop tard...

veillons à ne pas humilier ou outrager le prochain,
parce que pour renaitre ensuite à de telles blessures,

tout doit se réapprendre,

AMOUR ET CONFIANCE se vienent en Jésus, vivon-les avec Lui, pour tous...

Que la Trinité repose sur ton âme

Xavier


David 22/08/2011 13:07


Daniel, dom,

MAGNIFIQUES PRIERES,

alors, je ne dis rien de plus...

laissons l'AMOUR exprimer le souffle de Dieu pour guérir tutes choses....

et lever l'espérance " d'une aurore nouvelle "

dans le coeur de tous...

Que Jésus vous transmette un saint baiser de paix.

David


Rodolphe, 22/08/2011 13:04


Danel, dom,

" comme un violon brisé "

qui pourriat préetndre ne jamais été brisé ainis ???

Même Jésus,en son chemin terrestre fut brisé par l'ndifférence des hommes.
Il souffrit pour nous sur la croix,
c'est que je désire exprimer, mais Il sut nous dire l'espérance de la Résuurecction, Il était venu pour pour l'amour au plus haut degré de la joie de l'homme...

La croix, l'exalte, la croix nous enseigne l' amour donné là, mais la croix ne le brisera pas,
Au contraire,
elle se donne comme signe de victoire...


le violon, à l'écoute de cette voix qui chante se restaure...

et son coeur trouve le chemin du coeur du Père.
malgré la blessure qui demeure, il avance...

Sois en Jésus, dom, qu' Il dépose en ton âme cet amour qu u nous partgs chaque jour...

Daniel,

que te dire là encore ???
que cette vie blessée se dévoile doucement au regard du Père,
qu' Il guérit et que cela s'estompe..

" l'Amour s'en est allé..."

ecrit dom, parfois c'est à craindre, mais l' amour posé par Jésus dans le creux du sentier de l'âme ne peut sipraite.
Il comble le moindre repli..
et c'est avec la force de cet amour en sa vie, que le violon se répare...
se répare, oui mais il n'oublie pas...

alors, il pardonne, pour ne pas souffrir...
comme l'écrivait dom là encore l'autre jour...

et le Pardon suffit à donner à l'Amour une autre
dimension.

à l'avenir, essayons de ne blesser personne, parce que parfois sans le vouloir, l'on blesse aussi...

voilà l'aboutissement de la vie de Jésus en nous...
aller à l'Amour en acceptant de pardonner en le pardon, et en vivant en tout point l'AMOUR.

j' ai été, et je suis comme ce violon brisé qui se reconstruit doucement grâdce au Pére, mais à vous deux et à tous, ici...

Merci alors d'être les archets du Seigneur...

Rodolphe


Inés 22/08/2011 11:36


Daniel, dom,

" Comme un violon brisé..."

chacun à notre niveau, nous avons été ainsi, à ramasser à la petite cuillère...
à ne plus vouloir vivre même parfois, parce que la blessure avait brisé le coeur de l'âme,

et il n'y a qu'une chose possible, c'est s'en remettre au Seigneur pour guérir,
et l'on ne guérit pas toujours, parce que le coeur de l'homme, son cerveau, lui n'oublie pas...
le violon brisé est un exemple qui nous apprend aussi autre chose,

une fabuleuse leçon de vie, de pardon, de partage et de vie d'amour en Jésus, sans cela, il n'y aurait aucune reconstruction possible..

alors qu'en Dieu, tout est là possible,

alors, puisque toi Daniel, toi dom, vous nous l'écrivez, c'est que, l'un ou l'autre, avaient vécus des choses douleureuses, des actes ou des paroles qui vous ont blessés profondément, mais vous
avez su par la foi en faire une translation d' amour...
en imitant et en servant Jésus en tous points..

Il a restaure en vous ce qui devait être restauré et vous a donné cette mission de restaurer et de prier pour les âmes...

et je crois que vous l'effectuez à merveille sans en tirer aucune gloire...

qu' Il vous bénisse de le vivre ainsi...
en amour chaque jour...

Inés


Eden 22/08/2011 11:25


Oh daniel, dom,

là encore, je n' ajouterais rien,
mon coeur jubile de joie et d'amour,
lire ces deux prières qui nous disent la restauration de de Jésus en nos âmes provoquent un bouleversement joyeux...

alors, je me tais, et je remercie le Seigneur,

parce qu' Il a restauré l'âme de notre père...

il était commec ela, comme un violon brisé...

et là..toutse recontruit en Lui,

je ne peux que vous dire merci,à vous qui avez su lui dire tout l'Amour du Seigneur, juste pour rendre gloire à Dieu en tout ce que vous effectuez.

Que le Seigneur qui est le doux amour de notre âme vous ensiegne toutes choses pour chacun de nous.

Eden


Marie-Gabrielle 22/08/2011 10:49


Daniel, dom,

Que voici là un belle narration qui provoque une folle espérance au coeur de tous...

ceux que la vie a blessés savent se reconstruire aprés un temps d'abattement, ils vivent alors une nouvelle espérance, une nouvelle naissance et repartnt...
vois-tu,

si tu n'avais pas été là, je ne sais ce que je serais devenue, et c'est Jésus qui, à travers toi, a soufflé sur mon âme...

le temps de l'espérance a fait de moi aujourd'hui ce que je suis...
mais pas sans mal..certaines choses ne peuvent s'oublier ainsi.

mais m'amour du Père répre toutes choses...
Lui gérit...
et tu sais cela tout comme moi...
Que la Trinité brûle tout en toi..


Daniel,

quelle belle méditation,
tu me redonnes là en Jésus, espérance et courage pour repartir de nouveau vers un autre horizon.
je suis là à lire et relire ces lignes qui me touchent particulièrement...

le musicien joue de nouveau, et crois-moi, la chanteuse que nous connaissons bien chantera de nouveau, elle aussi,

Cherchons alors cet aimant au coeur de nos âmes, au coeur de nos vies, Lui qui est partout présent...

aujourd'hui je vais mieux, la fatigue s'estompe, mais j'ai été secouée !!!
je prépare mes bagages..le départ approche, puisque je pars dans une dizaine de jours...
votre prière a aidé aussi à cetet guérison, et je vous en remercie tous...

Daniel, je 'ai écrit vendredi, mais je ne sais si tu l'as reçu, vu que ma messagerie bloquait...
cete fois cela fonctionne de nouveau...

Bien, je vous quitte là, parce que j'ai beaucoup à faire vant de partir...

En Jésus Espérance de nos coeurs.

Marie-Gabrielle


Alban 22/08/2011 10:11


Daniel, dom,

douce marraine,

Que ton coeur se donne en cet écrit !!!

Il nous donne la preuve que toute vie, même broyée, peut se rconstruire, que le violon jeté à terre, peut se relever, et jouer de nouveau une harmonie nouvelle,
dans le coeur du Seigneur,

Que rien ne peut se créér sans maour, que tout se donne et se retaure dés l'instant où l'âme le désir..
Le Seigneur ne vient jmais " par exigence " mais par amour,
Il est le Maitre de c eleiu et le violon alors, restructurée reprend sa jouxte musicale...
et là est l'espérance...

tu as su nos l'écrire,et nous le montrer en images...
cela ne peut être que plus compréhensif !!!

Amour d'amour en ces lignes qui écrivent Jésus, en nos violons brisés...


Que Jésus vive la louange en toi...

Daniel, doux aprrain,

là encore, quelle douceur en tes mots..
PAroles écrites pour restaurer toutes choses.
Il n' y a là qu'une ligne d'amour infini...
pour faire front aux blessures du qotidien, mais l'âme apprend à le ssurpasser..
mâme si elels demeurent, l'âme vvi d'amour, vivant d'maour, elle ne blesse personne, ell y vielle vce atention,

et pourtant, nous sommes des êtres hamains, et parfois, nus blessons sans le vouloir...

le violon brisé nous donne cette espérance que malgré les grosses souffrances de la vie, l'on peut repartir...

cette narration a pour but de nous faire réfléchir pour réapprndre la confiance, mais plus encore, pour qu'en l'Amour donné, par le Seigneur nous ne blessions personne...

Le musicien joue sa partition, et la chanteuse murmure au silence le coeur du Seigneur...
Pourtant l'un a les doigts brisés, et l'autre, les cordes vocales anéanties...

et là, ils se rélévent, non pour eux, mais pour Dieu, par
Dieu et pour nous, pour tous..

Parce qu' ils aiment tout simplmeent, et que rien n'est impossible à Dieu..

Alors, arrangeons pour ne rovoquer aucune blessure, et soyons aussi des guérisseurs de ces blessures..

restaurons nos âmes pour aussi restaurer l'âme du prochain qui est lui aussi un serviteur du Seigneur..

En Jésus en toute vérité d'amour,

Alban


Lyne 22/08/2011 09:55


Oh !!!quelle splendeur !!!

ce violon brisé qui renait à la vie, qui se restaure et joue d e nouveau..
Dis, Daniel, dis dom ???

c'est là une magnique descritpion de ce que peut provoquer la blessure des hommes, et ce que Dieu fait en embaumant l'âme, et en cicatrisant ces blessures...

la guérison est alors parfaite en Jésus, même si la mémoire n'oublie pas...
cela remonte parfois, mais cela est vite contournée par cet Amour qui envahit l'âme...

alors, à tous deux, merci, parce que vos prières nous montrent que Jésus est l'acteur de nos vies, de nos chemins,
qu' Il va et vient, et que son coeur souffre aussi avec notre coeur...
Laissons-Le alors nous restaurer..je crois que c'est la
" leçon " à tirer de ces écrits...

Je n'en dirais pa davantage,

vous nous avez témoigné là un enseignement qui s e désire en l' Esprit...

que tous, Jésus vous dise son amour si parfait.

Lyne


Nathanaël 22/08/2011 09:49


Daniel, dom,

Merci de m'accuellir au sein de ce petit groupe qui me convient de mieux en mieux..!!!

Dom, ce violon brisé, nous le sommes tous un peu, lorsque la vie laisse son empreinte.
mais nous avons une chose que beaucpoup ne vivent pas comme vous le vivez, c'est l'espérance folle d'un amour divin qui restaure toutes choses...

Tu nous le dis, et les images de la prèmeière à la derniére nous conduisent à cela, là aussi...
une blessure, dans la vie, peut provoquer des dégâts irréversibles,
le cerveau se souvient de la souffrance, quoique l' on puisse faire...
reconsruire, réapprendre la confiance, vivre de nouveau de cet amour " perdu"

c'est une certitude qu' il faut de nouveu revivre...
Jésus nous enseigne là encore, dans ce texte, qui est une belle méditation...
l'enseignement que tu montres ici est tenace en cet amour que nous devons avoir pour Jésus,

et que ce soit le violoniste, le chanteur ou bien encore chacun de nous, tu nous révèles là une foi à toute épreuve...

tu sais, dom, je ne te connais pas, mais à te lire, je devine que la vie a du être un chemin long de souffrances, et pourtant,

à te lire, on réapprend l'espérance...

que tous, nous avons en nous, cette capacité de rebondir..

que Jésus t'apporte de croitre en cet amour qui a tenu en ta vie, une place essentielle...

Sans Lui...
tu ne seras certainement pas là...

Qu' aujourd'hui, Il te comble...


Daniel,

ton oraison m'a donné de croire que le Seigneur accomplit toutes choses selon son dessein propre...

Jésus, sur la croix, nous posee une seule question
lui qui a porté le péché de toute la terre, et de tous les hommes, juste pour que nous soyons sauvés par amour ???

comment aimons-nous ??

aimons-nous au point de nus donenr pur Lui ou l'autre, où aimons-nous au point de ne pas comprendre que nous aovns à aimer le Seigneur et le prochain au-dela de nous mêmes ??
*
ce conte d edom, ets uen belle narration, mais c'est aussi reiche d'enseignement pour tou..

nou,s qui sommes de simples prêtres et qui avons à porter l'esparance de l'Amour du Père...

Vous qui êtes des serviteur fidéles, demeurez en sa Présence...
parce que vous êtes l'Eglise nouvelle plongée dans la mysticité de son amour...

Nathanaël


Benoit 22/08/2011 08:03


Daniel, dom,

ne rien ajouter, ne rien dire,

dom, j' aime moi aussi, ces petits contes qui nous donnent une leçon juste et aimante...

Daniel, ta méditation a envahi mon âme d' amour et de paix...

étais-je moi aussi comme ce violon brisé ???
peut-être...

Laisser Jésus restaurer le coeur brisé de ce violon qui se confie en Lui,

Lui seul saura, l'espace d'un instant dire : " je t'aime " pour que ce violoniste restaure son âme...

et les images en sont tres explicites.

vos deux écrits font merveilles, là encore, parce qu'ils sont une réalité quotidienne

Dans son com, Thierry a raison, à nous de veiller à ce que nous ne blessions personne !!!

Que le Seigenur vous comble de biens et de joies

Benoît


Thierry 22/08/2011 07:56


Daniel, dom,

que vous dire là encore ???
Rien, si ce n'est prier pour ces âmes en souffrances, qui se relévent parfois,
mais qui parfois tombent plus bas quoique nous fassions,

alors, pour que cele ne se produise plus, à nous d'apprendre, à l'esxemple de Jésus, à ne jamais blesser quiconque..

cela parait parfois anodin, mais une simple phrase prononcée peut provoquer des dégâts, une insjutice plus encore,
un mal fait qui jamais ne se répare...

ne plus savoir dire " je t'aime..."
parce que la souffrance est trop lourde...

alors, apprenons à aimer avant de parler, ou d'agir,à aimer l'autre, afin que nos actes, nos paroles ne fassent du prochain un violon brisé...

là, alors, sera notre joie, celle d'aimer san compter...
et de vivre Jésus passionément..

c'est ce que, dom et toi, Daniel, ce matin, laisser en mon âme...

vivre en veillant à ne jamais blesser quiconque...
parce que le sblessures de la vie sont à jamais indélébiles...

Que ma prière se porte vers vous et tous,

Restez dans la main aimante du Seigneur...

Thierry


Fabien 22/08/2011 07:33


Oh quels textes là encore !!!

Daniel, dom,

que voici, tous deux, deux prières pleines d'espérance et de Lumière,

j'aime, dom, lorsque tu laisses ce genre de petit conte,
parce qu'ils sont empreints de symboles,

le violon brisé, chacun de nous le sait, parce que nous sommes cela, mais nous pouvons aussi provoquer cela,
pourtant, il y a une force inconstable,

c'est que, malgré la blessure provoquée, le violon se recontruit...

Il n'oublie pas, non, sa mémoire s'en souvient, mais
il repart plus loin encore,
Il vainc dans la foi et la lumière...
Il a repris son rchet, et joue, et si son violon pleure, c'est plus beau encore...

tu connais cela, toi qui est musicienne...
alors, ce texte, ce matin, me donne là une espérance nouvelle, pour les jours et les semaines à venir...

Je crois, vois-tu que ton texte sera lu à la prochaine messe... ou dimanche..
parce qu'il est de toute beauté...

Que la Trinité vive en ton âme.

Daniel,

ne rien dire là aussi, et pourtant, ta méditation apporte et renforce l'écrit de Dom

le violon brisé, lorsque la blessure ne cicatrise pas,
n' écoute rien..

nous le savons bien...
et pourtant, il est une voix qui se fait entendre un jour ou l'autre, celle du Père...

c'est Lui qui restaure ce violon, lui qui en retrace les formes,
lui qui en harmonise les cordes, lui qui en tire la première note...

Le la donné par le Seigneur le conduit à la croix,
le la donné le conduit à louer le Seigneur,
le la donné le vivifie au Jardin de la Résurrection,

Il joue, leviolon brisé se reléve et il joue....

à en pleurer de bonheur...

mais parfois, il faut du temps, beaucoup de temps...

et certaines choses ne s'oublient jamais..quoique l'on fasse...

mais alors, quel printemps lorsque la renaissance est là...n'est-ce pas, petit frère ???

Que le Printemps de l'amour soit en ton cour.

Fabien


Jacques 22/08/2011 07:18


Daniel, dom,

Douce soeur,

" comme un violon brisé..."

ainsi en est-il si souvent dzns la vie de l'un ou de l'autre, mais il y a remarque qui me surprend,
c'est que tu n'exprimes là ni colére, ni rancoeur, non, juste une méditation sur ce que la vie provoque de dégâts, et mon mot est léger !
sur ce que la vie laisse de douleurs et de blessures, au point que nous sommes comme cela,
comme ds violons brisés, qui ne peuvent plus se réparer seul...

" comme un violon brisé..."

voici là encore une prière qui a le mérite de nous conduire vers l'espérance, parce que le violon se restaure,
restaure son âme, il commet de revivre en Jésus, dans cette certitude acquise que seul la foi le renaitra à la vie...

Et c'est le cas..

toi, tu as été et tu es, aujourd'jhui encore un violon brisé, mais tu si bondir, tu as cette capacité de nous montrer que la vie a été trés dure avec toi, mais qu'elle est aussi source d' amour,
lorsque Jésus nous apprend à aimer...
et toi, AIMER, tu sais ce que le mot veut, diire...

alors, chante ce Dieu qui restaure toute choses...


Daniel,

Voilà une lettre de prière pleine d'espérance !!
Dire au musicien qu' il lui faut jouer de nouveau, que Jésus le conduit aux théâtres du ciel, et que là l'harmonie sera céleste,
Lui dire d'entendre ce filet de voix qui se donne sur la Croix,
c'est là rendre l'espérance folle d'une vie nouvelle et ardente dans le coeur du Seigneur, rien ne donne plus a cela...

le texte de dom, est un superbe élan de renaissance, comme ton écrit est un sublime essort d'espérance,
Le violon brisé est chacun de nous lorsque les hommes nous blessent en toutes choses.

ne les laissons pas atteindre ce que Dieu met de plus sacré en nous...

SON AMOUR, don plus sacré au-dessus de tout

Qu' Il te bénisse et allumen en ton cour l' amour fou de Lui

et tous, en ce début de semaine, que Jésus vive prés de vous tous...

Jacques.


Marie-do 22/08/2011 00:09


Petit frère,

Vois ce tsxte qui s'écrit ici :

" Comme un violon brisé..."

En toute affection fraternelle et spirituelle,
En union de prières,
Ta petite soeur,
Marie-do


Présentation

  • : parle-seigneur- ton-serviteur -ecoute.over-blog.com
  •  parle-seigneur- ton-serviteur -ecoute.over-blog.com
  • : Ce lieu de prière et de méditation de la Parole et du partage spirituel, dans la joie profonde de l'Eucharistie et de la Sainte Trinité...se désire ouvert à tous, dans le respect de l'amour universel... Etre là, pour s'abandonner à Dieu, dans Son Amour et sa Joie, pour aller à la Rencontre de l'Amour...
  • Contact

Texte Libre

bougie 44[1]